Actualités

La restauration et la mention « fait maison »

Il y a une semaine, dans le cadre de l’examen du projet de loi sur la consommation, l’assemblée nationale a adopté un amendement pour la création d’un nouveau label concernant la restauration : le label « fait maison ». Ce label doit permettre aux restaurateurs qui préparent eux-mêmes leurs plats de se distinguer des (très) nombreux restaurants qui servent désormais des plats préparés qu’ils se contentent de réchauffer.

Si la différence entre le « fait maison » et le « préparé » reste forte dans l’imaginaire collectif, les progrès réalisés par l’industrie agroalimentaire font que beaucoup peuvent désormais s’y tromper à la dégustation (la différence de fraîcheur des ingrédients étant parfois ténue). La majorité des restaurants aurait désormais fait le choix du « réchauffé » plutôt que du « cuisiné sur place », essentiellement pour des raisons de coûts (acheter des carottes râpées est évidemment moins cher que d’embaucher un commis de cuisine supplémentaire), et permet également de servir certains plats hors saison (en particulier pour les légumes).

Certains restaurateurs veulent même aller plus loin que ce simple label et demandent à ce que seuls ceux qui cuisinent eux-mêmes leurs plats puissent afficher l’enseigne « restaurant », à l’instar du système mis en place pour les boulangeries.

La recherche d’une nourriture non industrialisée est plus que jamais synonyme de valeur ajoutée…

Vous aussi, donnez-nous votre avis sur le « fait maison » en répondant à notre sondage sur facebook !

 

KOS Research est un institut d’études marketing et sensorielles développant des méthodologies qualitatives et quantitatives ad-hoc et exclusives.

KOS Research a une expertise complète et intégrée: la société organise des tests consommateurs, des réunions de groupe et des questionnaires onlines pour répondre aux problématiques de ses clients.

KOS Research est agréée CIR (Crédit d’Impôt Recherche) par le Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche.