Actualités

Techno : un « portrait craché » plus vrai que nature !

Girl using a professional camera isolated on white

Exit les pinceaux, diluants et résines en tous genres, place… aux bactéries ! Dans un contexte où la question du développement durable est centrale, un microbiologiste américain répondant au nom de Zachary Copfer  a eu une idée pour le moins « novatrice ». Ce dernier, passionné d’art, a mis au point la technique dite de « bacteriograhie » afin de « tirer le portrait » de ses congénères.

Ainsi, s’il vous prend l’envie d’obtenir votre propre « bactériograhie », il vous faudra fournir un portrait de vous ainsi que quelques bactéries présentes sous vos aisselles. La suite est assez simple et s’apparente à la technique de la photographie. Une copie de votre photo pixélisée sur papier transparent est déposée au contact de vos bactéries, photosensibles, nouvellement locatrices des lieux. Un jeu d’exposition aux UV permet au bout de 48h d’obtenir votre portrait «pop art » qui sera ensuite stabilisé via un processus tenu secret …

Voilà un joli et unique  concept où vous pourrez littéralement  « y mettre du vôtre » en sacrifiant quelques bactéries et signer pour la postérité, « rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme » : on n’arrête pas le progrès !

KOS Research est un institut d’études marketing et sensorielles développant des méthodologies qualitatives et quantitatives ad-hoc et exclusives.

KOS Research a une expertise complète et intégrée: la société organise des tests consommateurs, des réunions de groupe et utilise des méthodes online pour répondre aux problématiques de ses clients.

KOS Research est agréée CIR (Crédit d’Impôt Recherche) par le Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche.